Vélo à Bras

 

Vélo à bras est le nom couramment donné aux bicyclettes ergométriques. Il s'agit certainement, et à tort, de la machine cardio la plus sous-utilisée.

Généralement, les exercices d’aérobie font intervenir des groupes musculaires importants, sont de nature cyclique et rythmique et durent assez longtemps. Pour beaucoup d’entre nous, les machines associées à ce genre de pratique sont les tapis de course, les vélos (droits ou allongés), les vélos elliptiques, etc… En tout état de cause, le point commun des exercices d’aérobie est une grande implication du bas du corps. Bien entendu, ceci n’est pas surprenant puisque nos jambes ont été spécialement conçues dans le but de faire mouvoir des charges importantes (notre propre poids) sur de longues périodes. Mais certaines personnes sont dans l’incapacité de pratiquer des exercices qui utilisent leurs membres inférieurs à cause de problèmes liés à leurs genoux, pieds, chevilles ou hanche. La solution pour ces personnes, et pour tous ceux qui cherchent à varier leur routine d’entrainement, se trouve dans l’appareil cardio le plus sous-utilisé : le vélo à bras.

 

Le vélo à bras se pratique assis sur un siège avec les bras qui font un mouvement de "pédalage". Cet appareil sollicite quasiment tout le haut du corps et, plus particulièrement, les bras et les épaules. Le problème reste l’accès à ce genre de machines car on les trouvent assez rarement dans les clubs de fitness. Historiquement, les vélos à bras ont été principalement utilisés par les paraplégiques car le siège peut être facilement enlevé et le fauteuil roulant prendre sa place.

 

Les autres pratiquants assidus sur cette machine sont les triathlètes. Il va sans dire que ce sont des athlètes qui comprennent l’importance des entrainements aérobies par les membres supérieurs, notamment pour la partie natation de leur sport. On est alors en droit de se demander si une telle machine ne devrait pas faire partie d’une routine d’exercice pour tous. Même s’il est vrai que les vélos elliptiques impliquent le haut du corps, il n’empêche que le plus gros de l’effort est fait par les jambes. De la même façon, un rameur à une composante bras importante mais ne peut être pratiqué sans le bas du corps.

 

Pour obtenir une position idéale sur un vélo à bras il faut d'abord régler la hauteur du siège afin que les épaules soient au même niveau que l'axe de rotation de la manivelle. D'autre part, il faut se déplacer horizontalement sur le siège de sorte que quand les bras se trouvent les plus éloignés du corps pendant le "pédalage" ils ne soient pas tout à fait en pleine extension (un angle de 5 à 10° au niveau du coude est idéal). En ce qui concerne l’intensité et la durée de l’exercice, il faut s’attendre à faire moins que sur un vélo droit ou allongé ou un vélo elliptique. 10 minutes à une intensité moyenne sera même un objectif difficile à atteindre pour beaucoup car la musculature du haut du corps est bien moins importante et efficiente sur un plan mécanique que celle du bas du corps. Bien évidemment si vous vous entrainez régulièrement, vous vous améliorerez avec le temps comme pour tout exercice d’aérobie. Ceux qui basent leurs entraînement sur la fréquence cardiaque (FC) auront initialement du mal à obtenir une fréquence cardiaque dans la fourchette cible, la raison principale étant la fatigue musculaire, mais là aussi cela s'améliorera avec le temps. On entend souvent dire qu’un vélo à bras ne permet pas d’atteindre des fréquences cardiaques aussi élevées qu’avec des appareils cardio pour bas du corps (tapis de course, vélo elliptique, etc…).

 

Le tableau ci-dessous illustre une étude de cas sur les différences de performances entre divers exercices d'aérobie pour un homme de 29 ans sur une période de 17 mois d’entrainement :

                                               Fréquence         Intensité             FC moyenne      FC max

                                               (par semaine)   (pour 30mns)    (pour 30mns)

Tapis de course                         2                      14 km/h               186                        196

Vélo droit                                      1                      250 watts            185                        198

Vélo allongé                                1                      250 watts            185                        200

Vélo à bras                                  1                      160 watts            184                        198

Ce tableau démontre que l'on peut obtenir une séance d'entraînement aérobie de qualité avec un vélo à bras quand on se pousse et qu'on est patient, le temps que le haut du corps s'adapte (au début de l'étude la fréquence cardiaque pour 30 minutes d'exercice était seulement de 144). En outre, le torse et l'abdomen profitent largement de ces entrainements car l'utilisation du vélo à bras requiert des efforts de maintien et de stabilisation.

 

Donc pour tous ceux qui ont des problèmes qui les empêchent de solliciter le bas du corps ou pour ceux qui cherchent à diversifier leur routine d’entrainement, le vélo à bras est la solution. C’est aussi une réponse quand on cherche un échauffement spécifique des muscles et des articulations à une intensité moindre en préparation d’un entrainement du haut du corps basé sur la résistance.

 

Vélo à Bras

Technogym - VisioWeb

Vélo à Bras Technogym

Prix neuf 6 750 € HT

(+) infos

Occasion-Fitness 3 495 € HT

commander


Vélo à Bras 700I

Technogym - Excite

Vélo à Bras 700I Technogym

Prix neuf 5 640 € HT

(+) infos

Occasion-Fitness 3 295 € HT

commander



Vélo à Bras 600

Technogym - XT

Vélo à Bras 600 Technogym

Prix neuf 3 990 € HT

(+) infos

Occasion-Fitness 1 995 € HT

commander